Plagiocéphalie comment l’éviter ?

Lancé aux États-Unis en 1992, puis en France en 1996, le couchage des nouveau-nés sur le dos a permis de réduire considérablement le nombre de décès liés à la mort inattendue du nourrisson. Cependant, à ne coucher les bébés que sur le dos, de nouveaux problèmes sont apparus, avec notamment une augmentation considérable du nombre de cas de déformations crâniennes chez les enfants (+ 600 % en 20 ans selon les associations de parents).

Ainsi, le couchage du bébé, et notamment le positionnement lors de ce couchage, semblent influer grandement sur cette pathologie. C’est pourquoi il est possible d’en déduire des actions simples que tout un chacun peut pratiquer dans le but de prévenir une apparition ou une aggravation de la plagiocéphalie positionnelle chez son enfant.

Le plus important est donc de mobiliser le bébé et de ne pas le freiner dans son développement. Les travaux de la kinésithérapeute Michèle Forestier, et notamment son ouvrage « De la naissance aux premiers pas », édité en septembre 2011, par les Editions ERE, apporte un éclairage intéressant sur le chemin naturel qui conduit le nourrisson de la position “couché sur le dos” à la marche autonome et tout le bénéfice qu’un bon développement moteur peut lui apporter.

Plagiocéphalie, comment doit-on positionner son enfant?

La prévention en matière de plagiocéphalie est très simple et consiste en deux actions : Tout d’abord varier les positions dans lesquelles l’enfant est maintenu tout au long de la journée pendant les périodes d’éveil, mais également l’encourager à tourner la tête de tous les côtés que ce soit pendant la position couchée, pendant l’allaitement ou la tétée, pendant les jeux, les changements de couche ou lorsqu’il est porté.

Prévenir la plagiocéphalie en variant les positions

Pendant les premiers mois de sa vie, vous pouvez aider votre enfant à améliorer son positionnement par le biais de différentes actions :

Position sur le ventre pendant l’éveil

  • Pendant l’éveil, faire adopter à l’enfant une position sur le ventre, au moins 3 fois par jour, entre 10 à 15 minutes à chaque fois, soit 45 minutes au total, en votre présence.
  • Coucher l’enfant sur votre ventre pendant que vous êtes vous-même êtes couché sur le dos. Cette position a l’avantage de stimuler l’enfant à relever la tête, de façon à voir votre visage.

Encourager l’enfant à tourner la tête

  • S’assurer que l’enfant peut tourner la tête des 2 côtés en éveillant son attention ou en le stimulant avec des jouets.
  • Lorsque vous portez votre enfant dans les bras, alterner les côtés pour lui permettre de tourner la tête dans différentes directions

Recommandations lors du couchage

Placer le lit au centre de la pièce (et non contre un mur), et alterner le sens dans lequel l’enfant dort (nord / sud ou est / ouest) de façon à éveiller son attention sur l’ensemble de l’environnement qui l’entoure.

Recommandations en position assise

Diminuer le temps passé par l’enfant dans le siège auto, sièges à bascule et balançoires car ce type d’équipement augmente les risques de déformations crâniennes.  

Vous avez des questions ? Chabloz Plagio vous accompagne

Savoir-faire et technologie au service de votre enfant.

Formulaire de contact

Remplissez notre Formulaire

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Le traitement

Prise de rendez-vous, prise d’empreinte, casque de correction, découvrez notre expertise et notre savoir faire à travers les différentes étapes du traitement de la plagiocéphalie.

Nos produits

Chabloz propose une gamme de produits dédiés à la plagiocéphalie. Découvrez nos casque pour plagiocéphalie, réalisés sur mesure, et les outils de prise d’empreinte par scanner 3D.

A propos de Chabloz

Dans cette rubrique, découvrez notre entreprise, notre expérience, nos références, pour en savoir plus sur nos agences, nos localisation et les philosophie de nos orthoprothésistes.